7 déc. 2022 | Dernière mise à jour : 16 déc. 2022

Zoom sur le Kibi MAXI : le porte-bébé le plus grand du marché !

Aujourd’hui, je vous présente un nouveau porte-bébé reçu en test de la part de Keep Them Close: le Kibi MAXI de la marque Kibi, un porte-bébé ou plutôt un porte-enfant ultra évolutif qui pourra porter les plus grands.

Je connais déjà la marque tchèque Kibi et notamment le Kibi Evo ajustable de 6 mois à 3 ans (pour lire la revue complète, c’est par ici). Depuis quelques mois, la marque a lancé de nouveaux modèles venant s’attaquer au marché du portage pour les plus petits avec le Kibi Newborn et pour les plus grands avec le Kibi MAXI.

En détail, ça donne quoi ?

Fiche technique

  • Fabric collection en tissu classique à 139€
  • Wrap collection en tissu d’écharpe à partir de 167€
  • Fabrication : République Tchèque

Le modèle présenté ici est issu de la wrap collection, modèle Rainbow Stone à 182€.

À partir de quel âge

La marque indique que le Kibi MAXI s’adapte aux enfants à partir de 18 mois et jusqu’à 6 ans, mais conseille son utilisation à partir de 2 ans au risque de se retrouver avant cela avec beaucoup de tissu en excès. Le porte-bébé est homologué jusqu’à 29kg.

Le tablier : une forme particulière

La forme particulière du tablier n’est pas sans rappeler celle du Kibi Evo avec sa forme en trapèze : le haut du tablier étroit et la base large. C’est intéressant pour les enfants qui n’aiment pas se sentir trop contenus dans le moyen de portage car ils seront plus libres de leurs mouvements.

Les sangles au-dessus du rembourrage genoux permettent de remonter les genoux de l’enfant pour lui donner une plus grande assise en M. Au bout de celles-ci, on a un clip en plastique qui permet de les attraper plus facilement. Il est à noter que l’ajustement de cette sangle sera plus facile à vide qu’une fois l’enfant installé dans le porte-bébé.

Le réglage de hauteur

Le tablier est réglable en hauteur pour pouvoir s’adapter au gabarit de l’enfant porté. Il est ajustable de 42 à 67 cm.

Photo 1 : au minimum | Photo 2 : au maximum | Photo 3 : le mousqueton

Mais là où ça se corse pour le réglage de la hauteur, c’est qu’il va pouvoir être réalisé à l’aide de divers réglages :

  • les tunnels de part et d’autre du tablier qui permettent de moduler la hauteur librement. Il est possible de fixer la hauteur à l’aide du mousqueton présent dans chacun des tunnels.
  • la sangle de serrage à la base de chaque bretelle qui permet elle aussi d’ajuster la hauteur du tablier.
  • la sangle de serrage au-dessus de chaque rembourrage genoux permet de remonter les genoux de l’enfant et de favoriser la position en M. Elle permet également de moduler la hauteur du tablier : réglée au maximum, elle fera gagner quelques centimètres pour les plus grands.

Comme c’est plutôt abstrait écrit comme ça, je vous ai tourné une petite vidéo explicative :

Le réglage en largeur

Le tablier est réglable en largeur pour pouvoir s’adapter au gabarit de l’enfant porté. Il est ajustable de 36 à 67 cm grâce à un système de boutons-pression en métal et d’un cordon de serrage situé au centre du tablier.

Photo 1 : au maximum | Photo 2 : au minimum

En pratique : pour réduire le tablier en largeur, on va ramener les boutons-pression situés aux extrémités vers le centre du tablier en faisant coulisser les sangles élastiques autour de la ceinture. Il faudra ensuite atténuer l’excédent de tissu grâce au cordon de serrage central.

Quand je change de réglage entre mes deux enfants de 3 ans et 7 ans je trouve que c’est un réglage un peu long à réaliser. Je trouve parfois difficile de bien pressionner les boutons-pression en métal entre eux.

La ceinture ergonomique

Il faut savoir que Kibi propose deux types de ceinture pour ce Kibi MAXI : matelassé pour plus de confort ou ferme pour mieux répartir le poids.

Ici nous avons la version ceinture ferme. Pour porter des enfants de plus de 3 ans, il faut dire que mes préférences vont vers ce type de ceinture pour plus de soutien.

Dans les deux versions, celle-ci a une forme ergonomique pour épouser les formes du porteur.

La ceinture peut être resserrée pour une circonférence allant de 58-135 cm de tour de taille.

La ceinture se ferme par clip avec un poussoir de sécurité ainsi qu’un petit passant élastique pour maintenir la ceinture dans l’axe et apporter un point de sécurité supplémentaire au cas où le clip vienne à casser.

L’appui-tête

Il permet simplement de maintenir la tête de votre enfant quand il dort, notamment en portage dorsal. On va pouvoir la faire tenir grâce aux petites lanières prévues à cet effet sur la sangle dorsale au niveau des bretelles grâce à un petit clip plastique. La capuche est fixe et peut se ranger dans une petite poche à scratch sur le haut du tablier.

Photo 1 : l’appui-tête | Photo 2 : la poche de rangement | Photo 3 : l’appui-tête rangé

Les bretelles

Les bretelles sont moelleuses et bien rembourrées et ont une forme profilée pour mieux épouser les courbes du porteur.

Elles sont détachables grâce à des clips et peuvent donc se croiser dans le dos du porteur en portage ventral. On notera la présence ingénieuse d’un pad de protection qui vient se mettre au niveau du clip pour plus de confort pour le porteur. Il faut dire que ce clip est plutôt imposant, ce petit pad est donc le bienvenu. Le serrage des bretelles peut se faire en double sens et ça c’est un bon point car c’est ce que je reprochais au Kibi Evo.

Photo 1 : le serrage en double sens | Photo 2 : le clip et le pad de protection

Les deux morceaux de la sangle dorsale/pectorale sont amovibles. Par défaut, cette sangle est munie d’un clip classique, mais vous pouvez troquer celui-ci contre une clip magnétique (en option sur le site de Kibi). On retrouve également sur ces éléments un petit clip servant à fixer l’appui-tête. Le Kibi Maxi est livré avec des protège-bretelles amovibles, je ne trouve pas que ce soit forcément utile pour de grand enfants mais ils ont le mérite d’exister.

En bonus, une petite vidéo sur les bretelles :


Mon avis

Au déballage

J’ai été choqué (sans exagération) de la dimension du tablier. Mélody de Keep Them Close m’avait pourtant prévenue que c’était le plus grand du marché mais je ne m’attendais pas à ce qu’il soit aussi généreux !

Il est clairement bien plus grand que les porte-bébés que je possède dans ma porte-bébéthèque pour cette tranche d’âge : le Tula Preschool et le Lennypreschool.

Ma fille dépassant de toute part des modèles cités précédemment, j’avais vraiment hâte de tester avec elle.


Prise en main avec Liam (3,5 ans)

J’ai commencé par tester le Kibi MAXI avec mon fils. Il est grand : je l’habille en 5 ans et il pèse 17kg. J’ai réglé le porte-bébé au minimum pour avoir un point de repère quant à l’utilisation minimale. Pour rappel, la marque indique que le porte-bébé est utilisable à partir de 2 ans, Mélody de Keep Them Close le conseille plutôt quand l’enfant porte du 3/4 ans.

Réglée au minimum, la largeur d’assise ne va pas tout à fait d’un creux d’un genoux à l’autre de mon fils, mais ça reste du chipotage car c’est tout de même vraiment satisfaisant. Pour les installations suivantes (photo ci-dessus), j’ai élargi d’une pression de chaque côté et c’était mieux. Au niveau de la hauteur, rien à dire. Par contre, mon fils qui a l’habitude de laisser ses bras dans le tablier s’est plaint de ne pas savoir où les mettre, je pense que la forme atypique en trapèze du porte-bébé ne lui a pas plu. Une fois n’est pas coutume, il a préféré sortir les bras du tablier. Niveau confort, rien à dire, nous sommes bien tous les deux.


La suite avec Victoria (7 ans)

J’ai poursuivi mes tests du Kibi MAXI avec ma fille. C’est la plus volontaire des deux, on a davantage le temps de peaufiner les réglages. Elle est grande et s’habille en 9/10 ans et pèse 25kg. Au vu de son gabarit, je ne me pose pas trop de questions et je règle le porte-bébé au maximum de partout.

Pour installer cette grande sauterelle sur mon dos je lui demande simplement de se mettre debout sur ma banquette et de grimper d’elle même sur mon dos. Je n’ai pas testé plus de 5/10 minutes avec elle car nous n’avons pas l’utilité d’un portage plus long, mais j’ai trouvé ce porte-bébé confortable sur ce laps de temps, son poids est bien réparti. Elle me dit être confortable.

Vous noterez que le tablier lui va de la nuque aux creux des genoux, on est donc bien au-delà des 6 ans annoncés par Kibi. D’ailleurs c’est marrant, à cet âge les gambettes dépassent de partout et il faut réaliser des calculs savants pour passer les portes et autres interstices.


Les réglages

Je dois avouer que trouver le « bon réglage » pour chacun de mes enfants n’a pas été si facile. J’ai tâtonné, réglé, déréglé, re-réglé… Fait descendre, puis remonter, puis j’ai soufflé et ce n’est qu’essoufflée que j’ai enfin trouvé la bonne installation ! Bref vous l’aurez compris avec le Kibi MAXI on s’adapte parfaitement grâce aux nombreux réglages, mais là on l’on gagne on perd : ce n’est pas un produit très intuitif (même quand on est habitué). Il peut demander de la persévérance pour trouver le réglage optimal, mais une fois qu’on l’a trouvé c’est parfait, pour ma part, le confort est vraiment au rendez-vous.


L’heure du bilan a sonné

Le Kibi MAXI est un porte-bébé qui porte très bien son nom, si on doit le résumer en un mot, MAXI est tout à fait indiqué. Ses nombreux réglages ainsi que sa conception atypique en font un produit peu intuitif. Toutefois, une fois pris en mains c’est un porte-bébé très confortable. Avant la première installation, une lecture minutieuse du manuel d’utilisation s’impose.

Si vous êtes allergiques aux réglages, passez votre chemin. Par contre si vous souhaitez acquérir le porte-bébé le plus grand du marché et que les réglages ne vous font pas peur, ce Kibi MAXI est un excellent candidat pour porter à partir de 3 ans.

Vous pouvez louer et/ou acheter ce porte-bébé sur la boutique en ligne Keep Them Close, bénéficier d’une réduction de -5% avec le code NODISAMORIS valable sur votre première commande (moyen de portage uniquement à la vente ou location).

Cet article n’est pas sponsorisé, j’ai reçu ce porte-bébé en test de la part de Keep Them Close que je remercie chaleureusement pour sa confiance.

A lire également